90 ans AGTT (7/9): Champ. d’Europe Universitaires 2015

L’Association Genevoise de Tennis de Table fête ses 90 ans cette année ! À l’occasion du franchissement de ce cap symbolique et jusqu’aux célébrations, une série d’articles retraçant les faits et personnages marquants de l’histoire de l’AGTT. Antépénultième épisode qui revient sur un événement à grande échelle dans notre canton.

Habituellement réservé aux hockeyeurs du Genève-Servette Hockey Club, le Centre Sportif des Vernets a été au centre des attentions durant le mois de juin 2015 dans le monde du tennis de table. En effet, du 19 au 23 juin, les septièmes championnats d’Europe universitaires sont organisés au sein de la patinoire sous l’égide de la Ville de Genève, de l’Université de Genève ainsi que de l’Association Genevoise de Tennis de Table.

L’affiche de ces 7èmes Championnats d’Europe avec en vedette Patrick Stancu.

Ce ne sont pas moins de 24 universités provenant de 14 pays qui étaient déjà présentes à Genève le vendredi 19 juin et ont pu ainsi découvrir les installations et aménagements aux Vernets, spécialement mis à disposition gracieusement par la Ville de Genève afin de permettre les meilleures conditions de jeu aux joueurs et joueuses, pour qui la compétition débutait le lendemain avec les épreuves féminines et masculines par équipes.

Les arbitres de ces 7èmes Championnats d’Europe Universitaires.

C’est avec une phase de groupes avec de 13 équipes féminines et 16 équipes masculines que ces championnats d’Europe Universitaires débutaient. Seules deux équipes helvétiques sont engagées, toutes deux chez les hommes : l’Université de Zurich, avec une équipe composée de Janis Heibel (ancien B14), Tobias Klee (A17 à l’époque), Felix Jäger (classé B13 en 2015) ainsi que Matthias Meier (A17 en 2014-2015), et surtout l’Université de Genève dont le contingent était constitué de joueurs membres de l’AGTT : Patrick Stancu, classé A18 et vainqueur de l’insigne du mérite sportif de l’AGTT en 2010, Sergueï Rouzinov (A17) et Nicolas Champod, A20 et membre de l’Equipe nationale suisse.

L’équipe de l’Université de Genève (de gauche à droite : Nicolas Champod, Patrick Stancu et l’entraîneur Laurent Langel).

Alors que l’équipe zurichoise ne parvient pas à s’extraire de sa poule en finissant bonne dernière, les Genevois sont eux à la fête et terminent premiers de leur groupe à la différence de sets devant l’Université de Ljubjlana et l’Université d’Hambourg, s’ouvrant le tableau pour espérer une médaille. Malheureusement, les joueurs de Laurent Langel vont tomber sur un os en quart de finale et vont s’incliner trois rencontres à deux, face à l’Université de Poitiers. Malgré une défaite inaugurale face à l’Université d’Ostrava, l’UNIGE va s’accrocher et boucler l’épreuve à une honorable septième place. Du côté Zurichois, la dernière place est évitée avec un quatorzième rang final. Les vainqueurs des deux épreuves sont l’École polytechnique de Rzeszów (Pologne) chez les hommes et l’Institut d’Economie et de Droit de Kazan (Russie) chez les femmes.

Nicolas Champod lors de la rencontre entre Genève et Ostrava.

Après un week-end exclusivement consacré aux épreuves par équipes, place aux épreuves de simple et double pour le lundi et le mardi. Bien entendu, nos Genevois sont sur le pont directement le lundi matin avec la paire Nicolas Champod / Patrick Stancu qui, exemptée de premier tour, entame le double masculin de la meilleure des manières en disposant en trois sets de la paire slovène Tomaz / Matic pour se qualifier en quarts. Hélas, ils tomberont sur la doublette de Gdansk Kapron / Troka en trois manches également.

Patrick Stancu lors de la rencontre face à Poitiers.

La déception de cette défaite aux portes du podium digérée, nos universitaires se préparent à la dernière épreuve de ces championnats d’Europe, à savoir le simple messieurs. Patrick Stancu et Sergueï Rouzinov sont tous les deux sur le pont pour ce premier tour, avec des retrouvailles pour Stancu face à Slodej Matic et un affrontement contre Mateusz Tronka pour Rouzinov. Un tirage compliqué pour les deux joueurs qui s’inclineront respectivement en quatre et trois manches. Les derniers espoirs sont sur les épaules de Nicolas Champod qui, en tant que tête de série numéro 3, ne débute qu’au deuxième tour.

Sergueï Rouzinov en action.

Un second tour bien négocié pour lui qui s’impose en quatre manches face au Slovène Peperko. Néanmoins, il ne pourra rien faire en huitièmes de finale face au Russe Ilia Shamin (1-3), une petite déception pour Nicolas qui, après une participation aux championnats du monde deux mois plus tôt à Suzhou (Chine), relevait le très bon niveau de ces championnats d’Europe au micro de Léman Bleu. Une belle fête du tennis de table qui a pris fin le mardi 23 juin au soir et qu’on espère revenir bientôt dans notre canton !

Les résultats détaillés

Reportage sur Léman Bleu Sport (à 8’30)

Malgré le Jeûne genevois, vous pourrez retrouver l’avant-dernier épisode de notre série jeudi 8 septembre à midi sur notre site !

Ecrit par:

Partenaire